Le Fonds Social Européen (FSE) et la région Ile-de-France

Le Fonds social européen soutient des projets de lutte contre le décrochage scolaire et de sécurisation des parcours.

Créé en 1957 par le traité de Rome, le FSE (Fonds social européen) est le principal levier financier de l’Union européenne pour la promotion de l’emploi. Il soutient la mise en œuvre de la Stratégie Européenne pour l’Emploi (SEE).

Avec le FEDER (Fonds européen de développement régional) et le Fonds de cohésion, le Fonds social européen est l’un des trois Fonds structurels de l’Union européenne dont la mission consiste à réduire les écarts de développement et à renforcer la cohésion économique et sociale entre pays et régions de l’Union européenne.

En France, depuis le 1er janvier 2014, la gestion des fonds européens a été, en grande partie, déléguée aux Régions. La Région Ile-de-France est donc en charge de la mise en œuvre des fonds du FEDER et d’une partie du FSE pour le territoire francilien. La Région Ile-de-France dispose ainsi d’une enveloppe de 482 millions d’euros de fonds européens qu’elle met en œuvre dans le cadre d’une stratégie spécifique : le Programme Opérationnel Régional FEDER-FSE (POR) 2014-2020. Les crédits mis en œuvre par la Région se répartissent de la manière suivante : 54% de crédits FSE, 36% de crédits FEDER et 1% de crédits Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ). A travers 12 axes d'intervention, le POR répond aux 4 enjeux du territoire francilien en accord avec les priorités de la Stratégie 2020.

Quatre enjeux prioritaires ont été identifiés dans le cadre de la construction de ce programme d'intervention pluriannuel :

  1. Appuyer la recherche et le développement économique
  2. Soutenir l'éducation et la formation professionnelle
  3. Lutter contre les disparités sociales
  4. Répondre à l'urgence environnementale du territoire francilien

En savoir plus sur l'action européenne auprès de la Région Ile-de-France

 

Le développement d'une citoyenneté active avec des bénévoles, via le programme AIRE21, fondé sur des actions territoriales innovantes au bénéfice de la réussite éducative pour tous est cofinancé par l'Union européenne. L'Europe s'engage en Ile-de-France avec le Fonds social européen.

France Bénévolat Seine et Marne a lancé un projet à Chelles lequel a été retenu par le Fonds Social Européen (FSE) et la région Ile-de-France, afin de se rapprocher des jeunes « invisibles » qui ne se présentent mêmes plus aux missions locales : les NEETs (Not in Education, Employment or Training).

Le projet repose sur la volonté d’aller à la rencontre de ces jeunes, de les écouter, les comprendre, permettant ainsi d’établir la confiance et leur adhésion. Il s’agit également de tenter de les rapatrier et de les intégrer dans la société de façon à ce qu’ils ne se forgent pas un monde à part qui devient vite dangereux pour eux et pour la Société.

Pour ce faire, le projet se décline en trois phases :

  1. l’implantation visible d’une permanence au cœur de l’habitat des NEETs permettant d’entrer en contact avec une soixantaine de jeunes du quartier.
  2. l’appropriation par les NEETs de leur propre identité à partir de projets collectifs et associatifs.
  3. la construction par les NEETs de leur projet de vie : nouvelle orientation, retour à la formation et insertion professionnelle. La valorisation et la reconnaissance de leurs compétences développées et acquises, au cours des actions auxquelles ils auront participé, par la remise du Passeport Bénévole®.

La mise en œuvre du projet s’étend du 1er avril au 31 décembre 2016. Cette opération s'insrit dans le cadre du programme régional FEDER/FSE de l'Ile-de-France et du Bassin de Seine, pour la période de programmation 2014-2020 de la Politique de Cohésion économique, sociale et territoriale de l'Union européenne.

Partager

Déjà inscrit

Pas encore inscrit