5 décembre, Journée Internationale des Bénévoles

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le 05 décembre 2013

Télécharger au format pdf

 

 

5 décembre, Journée Internationale des Bénévoles :

Le bénévolat progresse et change de forme

 

 

Le nombre de bénévoles dans les associations est en hausse (+12%).

C’est l’un des résultats saillants de l'étude 2013 réalisée par France Bénévolat et l’IFOP* avec le concours du Crédit Mutuel. Cette enquête met en lumière l'engagement de nos concitoyens, qu’ils agissent dans une structure associative ou en dehors : sur les 21 millions de Français de plus de 15 ans qui donnent de leur temps, 12,5 millions sont bénévoles dans une association, 4,2 millions dans une autre organisation (syndicale, politique ou religieuse), 9,7 millions dans un bénévolat direct de proximité.

 

 

 

La société change… le bénévolat aussi

C’est le bénévolat direct qui augmente le plus fortement (+ 31 %). La crise n’entraîne donc pas un repli sur soi, les Français sont généreux et solidaires. Par contre, dans cet élan, ils se dirigent prioritairement vers un engagement de proximité (hors structure associative).

Nos contemporains cherchent en effet plus de souplesse dans leurs engagements, et se tournent davantage vers un bénévolat d’action plutôt que vers un bénévolat de projet.

Les 15-35 ans, par exemple, qui sont 32% de plus qu’en 2010 à être bénévoles,  recherchent des actions en équipe, plus souples et plus ponctuelles.

 

Autre enseignement de l’enquête, le bénévolat régulier perd du terrain au profit du bénévolat ponctuel.  La proportion de bénévoles impliqués régulièrement,  tout au long de l’année, dans une association, baisse au profit d’actions bénévoles ponctuelles. Ces bénévoles réguliers représentent 73 % des bénévoles associatifs en 2013 contre 80 % en 2010.

 

Ce tassement de l’engagement régulier interpelle les dirigeants associatifs : comment bien gérer des ressources humaines bénévoles plus importantes mais moins régulières et moins pérennes ? Comment mettre en place des conditions favorables au renouvellement des dirigeants ?

Il revient aux associations de savoir ouvrir leur porte et trouver les formes de missions adaptées à ces nouvelles modalités d’engagement.

 

 

Dominique Thierry, Président de France Bénévolat : « Ces résultats confirment les tendances que nous constatons chez France Bénévolat, d’un plus grand nombre de personnes qui s’adressent à nous pour trouver une mission bénévole. Nous ne pouvons que nous féliciter de voir que si la crise a un effet sur le bénévolat, c’est dans le sens d’une plus grande solidarité. Il est néanmoins important, pour les associations, de s’adapter à ces nouveaux bénévoles, plus jeunes, moins constants, dont on remarque, grâce à cette  étude la forte motivation à aider. »

 

Pour consulter l’étude : www.francebenevolat.org/documents

 

Contact Presse France Bénévolat :

Sylvie Cornu, chargée de communication  /  s.cornu@francebenevolat.org  / Tel : 01 40 61 08 09

Partager

Déjà inscrit

Pas encore inscrit